dimanche, août 7, 2022
28.9 C
Nantes

«Un enjeu sanitaire, sécuritaire… et politique à la fois»

CONTRE-POINT – Sur la drogue comme sur l’ensemble des sujets régaliens, Emmanuel Macron a opéré une véritable révolution copernicienne.

Beauvau contre Ségur, la sécurité ou la santé: le choc des positions est un classique. Sur la question du cannabis, Gérald Darmanin et Olivier Véran incarnent deux visions opposées. Le premier fait de la répression contre les trafiquants l’arme contre une drogue que le ministre de l’Intérieur qualifie régulièrement de «merde». Le second «regarde avec intérêt» les pays qui ont légalisé le cannabis.

Il serait abusif d’opposer en tout point ces deux approches ministérielles. En refusant toute inflexion sur la réglementation de la drogue, et en faisant le pari du répressif, Darmanin ne conteste pas la nécessité d’un meilleur suivi sanitaire des fumeurs. Le feu vert donné par Jean Castex à la mairie de Paris pour des «salles de consommation à moindre risque» n’est d’ailleurs pas un désaveu de la stratégie du ministre de l’Intérieur. De même, en se montrant partisan d’un assouplissement de la législation, le médecin Véran assure s’inscrire dans une logique exclusivement sanitaire et en rien libertaire.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici