samedi, août 13, 2022
19.7 C
Nantes

cette «petite musique» Michel Barnier qui monte à droite

DÉCRYPTAGE – Si les sondages situent toujours Xavier Bertrand et Valérie Pécresse en tête de la course, cela n’empêche pas les partisans de l’ex-chef opérationnel du Brexit d’appréhender la suite avec le sourire.

Avant de traverser le boulevard pour rejoindre le musée de la Romanité à Nîmes, Michel Barnier attend patiemment un signal. Quelques caméras suivent sa silhouette sobre qui fend la place des arènes sous le soleil encore chaud de septembre. Costume gris et chemise bleu ciel, comme la cravate. «Je ne suis pas dans les arènes. Il faut attendre le feu vert. Le feu vert, c’est important pour ne pas se faire écraser», plaisante le candidat à la présidentielle, prêt à rejoindre le buffet des Républicains. Sur la terrasse, certains députés contemplent l’amphithéâtre romain, un verre à la main. Ils viennent d’entendre Michel Barnier exposer ses ambitions pour la France dans le cadre des journées parlementaires. Une question leur trotte dans la tête: «Et si c’était lui?»

Pour l’heure, les sondages situent toujours Xavier Bertrand et Valérie Pécresse en tête de la course et certains ironisent parfois en coulisses sur les ambitions du Savoyard, mais cela n’empêche pas les partisans de Michel Barnier

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici