lundi, août 15, 2022
18.8 C
Nantes

«Il faudra incarner une alternative radicale en 2022»

INTERVIEW – Pour le député du Vaucluse, membre des Républicains, le candidat de la droite doit susciter l’enthousiasme

LE FIGARO. – Vous avez écouté cinq candidats à la présidentielle, à Nîmes. Quel sera votre choix?

Julien AUBERT.- Je n’ai pas fait mon choix, mais j’en suis sorti rassuré sur la qualité globale de nos candidats. Sur le fond, une seule question m’importe: qui est prêt à renverser la table pour redonner à ce pays son indépendance, sa liberté d’agir et protéger les Français? Qui est prêt à incarner une alternative radicale et à remettre la nation au cœur du projet politique?

Samedi, à Lourmarin, vous recevrez Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti et Philippe Juvin. Qu’en attendez-vous?

Nous les invitons à réagir sur quinze idées phares d’Oser la France (lire encadré ci-dessous). Xavier Bertrand m’a dit qu’il ne souhaitait pas venir. Mon seul objectif est de préparer une alternance victorieuse, mais qui ne soit pas vide de sens. Le voile, la réindustrialisation, le protectionnisme d’équilibre ou encore la maîtrise de la langue française sont des sujets dont il faut absolument débattre

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici