vendredi, août 12, 2022
24 C
Nantes

«Si Xavier Bertrand refuse la primaire, il apparaîtra comme une candidature dissidente»

ENTRETIEN – Le maire LR d’Antibes a été missionné pour réfléchir au système de départage entre les candidats de son camp à la présidentielle.

Le maire LR d’Antibes, ancien président par intérim des Républicains, a été missionné par Christian Jacob, le patron du parti, et Gérard Larcher, le président du Sénat, pour réfléchir aux conditions d’organisation d’un système de départage entre les candidats à la présidentielle et permettre ensuite le rassemblement.

LE FIGARO. – Les Républicains se sont réunis en comité stratégique, mardi, pour débattre de la primaire et de ses modalités. Où en êtes-vous?

Jean LEONETTI. – Nous avançons sur la voie de la clarification de notre organisation. Personne ne conteste qu’il nous faut un seul candidat, et tous ceux qui veulent se présenter le disent. C’est déjà une façon d’accepter la compétition. Ensuite, tout le monde a besoin du parti. Les Républicains ont les moyens de financer une campagne présidentielle, ils ont des militants, des élus et des relais. Le jour où la «machine» se mettra derrière un candidat, elle lui apportera une force financière, militante et territoriale.

Et cela, tout le monde

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici