mercredi, août 10, 2022
29.6 C
Nantes

Manuel Valls considère qu’il faut «tout raser, tout repeupler autrement» dans certains quartiers

L’ancien premier ministre reconnaît un «échec collectif» dans la deuxième ville de France.

Son discours s’est durci depuis qu’il a quitté Matignon. Devenu chroniqueur régulier sur les antennes de RMC/BFMTV, l’ancien premier ministre Manuel Valls a réagi ce mercredi à la visite du président de la République à Marseille. S’il a d’abord reconnu un «échec collectif dans une ville qui est belle, une des grandes capitales du Sud», Manuel Valls a ensuite repris son costume d’ancien ministre de l’Intérieur. «Il faut tout reprendre à zéro. Les quartiers sont (…) marqués évidemment par la pauvreté, les inégalités, la violence et l’insécurité», a-t-il déploré. Et d’affirmer que «là-bas il faut tout raser, il faut tout reconstruire, il faut repeupler autrement ces quartiers, mais ça demande une volonté et une grande puissance de l’État.»

L’ancien chef du gouvernement, qui fait actuellement son retour en France, vient de quitter son poste de conseiller municipal à Barcelone. S’agissant de la cité phocéenne, Manuel Valls affirme revoir «les mêmes images , les mêmes comités interministériels présidés par Jean-Marc Ayrault dès 2012-2013, par (lui-même).» Pour lui, «certaines actions (décidées à l’époque, NDLR) ne trouvent leurs traductions que seulement maintenant.»

Le président de la République, accompagné de huit ministres, doit rester trois jours à Marseille. Sécurité, logement, trafics de drogue… Emmanuel Macron doit annoncer un plan massif de plusieurs centaines de millions d’euros pour répondre aux multiples défis de la deuxième ville de France.

VOIR AUSSI – Comment régler le problème d’insécurité à Marseille: les solutions de Thibault De Montbrial

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici