lundi, août 15, 2022
18.8 C
Nantes

Benoît Payan, le casse-tête d’un maire en quête de légitimité

DÉCRYPTAGE –À la tête de la ville depuis moins d’un an, l’édile affirme ne s’intéresser qu’aux destinées de sa commune.

Depuis le balcon du si bel hôtel de ville de Marseille, Benoît Payan observe la ville en plissant les yeux tel un jeune Raminagrobis, cultivant la distance rusée et la complicité. Ses joues rondes et ses yeux bleus cernés contribuent à lui donner cet air de chat matois… Au milieu de l’été, début août, la ville est déjà secouée par une nouvelle vague de violence. Le maire de 43 ans y est de passage entre quelques jours de vacances en Italie et d’autres, non loin de sa ville. Il est à l’affût, inquiet, passionné par la réparation de cette ville qu’il a emportée par effraction en décembre dernier après la démission plus ou moins programmée de l’écologiste Michèle Rubirola. Il est à l’écoute des critiques, plus qu’il n’en donne l’impression. On l’accuse de solitude dans cet immense palais. Il y est seul en effet, avec quelques proches, l’exécutif et les oppositions dans un autre bâtiment. Il dit son intention de bouleverser cette tradition.

La politique nationale ne l’intéresse pas plus que

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici