dimanche, août 7, 2022
28.9 C
Nantes

Pour Jordan Bardella, la théorie du «grand remplacement» pointe «une réalité»

Le vice-président du RN met en garde contre un changement de «civilisation».

À l’approche de la campagne présidentielle, le RN revient à ses fondamentaux. Invité de BFMTV, le vice-président du parti Jordan Bardella a évoqué la crise afghane et ses possibles retombées migratoires. «Il y a un basculement démographique qui pourrait faire craindre que la France ne change de visage dans quelques années… Et c’est déjà en train d’arriver», explique-t-il. De là à reprendre la théorie du «grand remplacement», en vogue dans la droite extrême ? «Je n’aime pas ce mot parce que je trouve qu’il n’est pas clair, c’est un slogan très intellectuel, mais il pointe une réalité qui est juste», ajoute le conseiller régional d’Île-de-France.

Ma famille «n’est pas arrivée en France pour la changer»

Le prochain président du Rassemblement national s’est ensuite nourri de son environnement de jeunesse pour mieux développer son argumentaire: «Allez vous balader dans les quartiers où j’ai grandi en Seine-Saint-Denis, à Bobigny, à Drancy (…). Je parle d’une civilisation sur notre sol avec laquelle nous ne partageons rien. On voit qu’il y a des gens qui viennent dans notre pays pour la changer.» Et d’ajouter: «Lorsque ma famille est arrivée dans les années 1960, elle n’est pas arrivée en France pour la changer parce qu’ils aimaient notre pays (…). Si la France se met à être la patrie de tout le monde, elle n’est plus la patrie de personne.»

En clair, Jordan Bardella refuse que des gens viennent pour «imposer le burkini sur les plages, pour imposer le voile à des fillettes de 6-10 ans, pour imposer des horaires séparés dans les piscines, pour imposer des régimes confessionnels dans les cantines.» Selon l’homme politique de 25 ans, «la démographie va constituer pour (sa) génération peut-être le plus grand défi du XXIe siècle.» «Soit on accepte cette ruée vers l’Europe, ces changements de culture, ces changements de coutume, et notamment tout ce que cela implique en matière de régression pour les droits des femmes…martèle Jordan Bardella. Regardez les photos de femmes afghanes dans les années 1950-1960…Il n’y avait pas une seule femme qui portait le voile.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici