vendredi, août 12, 2022
24 C
Nantes

à Paris, les anti-passe sanitaire affaiblis par les divisions politiques

REPORTAGE – Quatre cortèges aux sensibilités distinctes ont sillonné les rues de la capitale ce samedi, rassemblant environ 14.700 personnes. Une division déplorée par certains et assumée par d’autres.

Marcheront-ils un jour main dans la main ? Ce samedi après-midi, 14.700 manifestants ont arpenté les rues de la capitale, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, mais tous n’ont pas battu les mêmes pavés. En effet, pas moins de quatre rassemblements distincts ont eu lieu à Paris pour lutter contre la mise en place du passe sanitaire et la stratégie de vaccination du gouvernement.

«Gilets jaunes», Patriotes, apolitiques revendiqués… Pour l’instant, les désaccords politiques freinent l’émergence d’un mouvement de contestation cohérent et uni.

Les «gilets jaunes» à la tête de deux cortèges

Sur la place du Châtelet, dans le 1er arrondissement de Paris, une soixantaine de manifestants étaient déjà présents vers 13h, une heure avant le départ du cortège organisé par le collectif Paris pour la Liberté. Dans une ambiance bon enfant, à grand renfort de badges «Résistant à la dictature sanitaire» ou «Je pense, donc je suis complotiste», Sophie Tissier, la principale organisatrice de la manifestation, prend la parole pour rappeler

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici