lundi, août 15, 2022
18.8 C
Nantes

Chez les écologistes, les balles sifflent en silence

RÉCIT – Pour leur rentrée, les Verts ne voulaient pas retomber dans leurs traditionnels règlements de compte. Un exercice difficile à tenir.

Envoyé spéciale à Poitiers

Surtout, ne pas faire de vagues! Réunis jusqu’à samedi à Poitiers pour leurs universités d’été, les écologistes ne veulent pas retomber dans leurs vieux travers. Pas question de renouer avec les traditionnels règlements de compte entre les candidats à la primaire. «Nous y allons pour gagner la présidentielle. Nos sympathisants ne veulent plus du match des écuries. Si on n’apprend pas de nos erreurs, ça ne sert à rien», soutient Sandra Regol, la secrétaire nationale adjointe d’EELV. Les cinq candidats – Yannick Jadot, Éric Piolle, Sandrine Rousseau, Delphine Batho et Jean-Marc Governatori – avaient donc le mot d’ordre de se tenir et de surtout mettre en avant le collectif.

Lorsque l’on gratte le vernis vert, certains points de tension sont cependant apparus, au parc de Blossac de Poitiers. Devant la presse vendredi matin, la candidate Delphine Batho, présidente de Génération Écologie, a jugé que les Verts avaient «des choses à clarifier» sur les sujets régaliens,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici