mercredi, août 10, 2022
22.5 C
Nantes

La classe politique embarrassée face au passe sanitaire

Les partis peinent à trouver des consensus internes vis-à-vis de la vaccination obligatoire et du passe sanitaire.

Au sein des familles politiques aussi, on ne sait plus sur quel pied danser. À l’image des Français qu’ils représentent, les élus sont divisés. Quelle ligne adopter lorsque les membres du parti sont eux-mêmes indécis? Comment marquer son opposition sur un sujet qui touche à l’intérêt général? De part et d’autre de l’échiquier politique, chacun a sa méthode.

Ils sont les rares à avoir fait bloc. Dès les premiers débats autour du passe sanitaire, les socialistes ont adopté une ligne commune: non au dispositif jugé insuffisant pour atteindre l’immunité collective, mais oui à la vaccination obligatoire. Une posture qu’ils n’ont pas hésité à réitérer depuis. Dans Le Journal du dimanche du 6 août dernier, 41 parlementaires socialistes – dont le premier secrétaire du parti, Olivier Faure – ont signé une tribune en ce sens.

La gauche en ordre dispersé

Les postures sont moins unanimes au sein des écologistes, où des voix dissonantes se sont rapidement fait entendre. Après les propos de l’eurodéputée Michèle Rivasi comparant

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici