mercredi, août 10, 2022
29.6 C
Nantes

«Il n’y a pas de parallèle», entre l’engagement de la France et celui des États-Unis selon Florence Parly

La ministre des Armées a insisté sur le fait que la France n’est plus en Afghanistan depuis 2014.

Les Américains seuls fautifs en Afghanistan ? C’est la position qu’a défendue Florence Parly, ministre des Armées, sur franceinfo ce lundi 16 août, tandis que les talibans sont entrés hier dans Kaboul, entraînant la fuite du président afghan, Ashraf Ghani.

Invitée à réagir sur la part de responsabilités de la France, présente dans le pays entre 2001 et 2014, la membre du gouvernement a renvoyé la faute sur ses homologues américains. « Il n’y a pas de parallèle à faire entre l’engagement de la France en Afghanistan et l’engagement des États-Unis » , a-t-elle expliqué.

À VOIR AUSSI – Après la prise de Kaboul, les talibans deviendront-ils une menace pour l’Occident?

«Des décisions qui n’ont pas concerné la France en tant qu’armée française»

D’après Florence Parly, «même si nous avons été dans une même opération, nous sommes partis et toutes les décisions qui ont été prises ultérieurement ont été des décisions qui n’ont pas concerné la France en tant qu’armée française».

Le 29 février 2020, les États-Unis de Donald Trump avaient signé unilatéralement un accord historique avec les talibans. Ils promettaient le retrait de leurs troupes au 1er mai 2021, en échange de garanties sécuritaires et de pourparlers entre le gouvernement afghan et les talibans. Une stratégie poursuivie ensuite par Joe Biden, l’actuel président américain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici