vendredi, août 12, 2022
24 C
Nantes

le Sud-Est en tête de la protestation

La région a rassemblé près d’un quart des manifestants de ce samedi.

Si le gouvernement espérait un essoufflement du mouvement après l’entrée en vigueur du passe sanitaire, le pari est perdu. Pour le cinquième samedi consécutif, 215.000 réfractaires ont défilé dans les rues de France, contre 237.000 le week-end précédent, soit une légère baisse, mais une détermination intacte. Dans les rangs, des habitués, mais aussi des novices, comme ce jeune couple parisien. «Nous hésitions à rejoindre la mobilisation, persuadés que la loi ne passerait pas… Mais il s’agit de nos libertés, ainsi que de l’avenir de notre enfant», explique la jeune maman, montrant dans la poussette son bébé bercé par les cris des manifestants. «Dans quel monde va-t-il grandir? Un univers de QR Codes?»

D’autres ont fait de la mobilisation leur rendez-vous hebdomadaire. «Je n’ai jamais rencontré de gens aussi formidables qu’à ces manifs. Tant de personnes rassemblées pour le bien commun!», s’enthousiasme Marie-Charlotte, l’une des organisatrices du défilé piloté par les «gilets jaunes» à Paris,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici