samedi, août 13, 2022
19.7 C
Nantes

un nouveau coup dur financier ?

Selon Paris Match, le parti de Marine Le Pen serait visé par l’Urssaf. L’ex-trésorier du RN dément.

Est-ce un nouveau coup dur financier pour le Rassemblement national ? Selon les informations de Paris Match , le parti de Marine Le Pen, actuellement visé par un contrôle de l’Urssaf, devrait s’acquitter d’une pénalité de 2 millions d’euros, liée à des omissions comme le paiement ou la déclaration du 1% logement, du droit à la formation ou la contribution du handicap. Et ce, pendant dix ans.

Le parti rejette en bloc ces informations. «On tombe des nues. Tout ce qui est écrit est inexact», explique auprès du Figaro Wallerand de Saint-Just, trésorier du RN jusqu’en 2021. «L’agent de l’Urssaf n’est venu qu’au mois de juillet, et nous allons lui fournir des documents au mois de septembre: il commence juste son contrôle. Je ne vois pas ce que sont ces chiffres», ajoute-t-il.

Un difficile équilibre financier pour le RN

Depuis plusieurs années, le Rassemblement national connaît des difficultés financières. L’année dernière, en septembre 2020, Marine Le Pen, présidente du parti, avait déjà été convoquée par le tribunal de Nanterre pour une assignation en liquidation judiciaire. En 2014, le parti – en conflit avec plusieurs banques françaises – avait dû demander un prêt à une banque russe. Avec une dette de 23 millions d’euros fin 2019, selon la Commission nationale des comptes de campagne et de financements politiques (CNCCFP), le RN est la formation politique la plus endettée de France. Les campagnes présidentielle et législative, qui demanderont de forts budgets l’année prochaine, posent une nouvelle fois la question de l’équilibre financier du parti.

À VOIR AUSSI – «Nous ne reviendrons pas au Front national», assure Marine Le Pen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici