mercredi, août 10, 2022
22.5 C
Nantes

les partis en quête de solutions

DÉCRYPTAGE – Les mouvements de jeunesse des formations politiques sont mobilisés pour susciter la confiance.

Le constat est sans appel: les jeunes ne se déplacent plus dans les urnes. Les moins de 35 ans ont massivement déserté les bureaux de vote lors des élections régionales de juin dernier, avec 82 % d’abstention dans leur tranche d’âge selon l’Ifop. En 2017, ils étaient déjà près de 30% à rester chez eux au premier tour de l’élection présidentielle, d’après l’Ipsos. Face à ce phénomène persistant, les différentes organisations de jeunesse des partis politiques tentent d’apporter des réponses.

Restés trop longtemps inactifs devant ce constat, les Jeunes Républicains souhaitent enclencher une rupture. Guilhem Carayon, élu président de la formation cette année, appelle à en finir avec «la politique partisane et vieillotte des partis». «C’est plus cela qui déplaît que les débats d’idées», indique-t-il. Selon lui, il s’agit d’«élire des jeunes, de redonner confiance et de montrer que l’on peut renouveler l’appareil». Les Jeunes Républicains ont prévu de déployer prochainement des écoles de formation

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici