mercredi, août 10, 2022
25.3 C
Nantes

Roselyne Bachelot au bon souvenir des recettes de son enfance

LES POLITIQUES AUX FOURNEAUX (6/6) – La Nivernaise aime aussi bien la cuisine rustique que les plats raffinés. Entre Bourgogne et Bretagne, elle retrace son itinéraire culinaire.

C’est une passion française à laquelle les politiques ne peuvent pas échapper. Ministres, maires, parlementaires… Chaque jour, ils nous livrent leur recette de cuisine préférée, inspirée de leurs attaches locales ou familiales. Une histoire de terroir, d’amis et de plaisirs partagés, loin des grands restaurants parisiens.

Lorsque son agenda de ministre de la Culture lui laisse le champ libre pour cuisiner, Roselyne Bachelot remonte le temps. Elle prend une «bouffée d’enfance», et vit avec émotion la «madeleine de Proust».

Pour l’élue, c’est un retour aux années 1950, à ces traversées entre les terres de ses deux parents, la Bourgogne et la Bretagne. «Je passais, comme les jeunes de ma génération, mes vacances chez mes grands-mères, deux cuisinières exceptionnelles», raconte-t-elle.

Roselyne Bachelot se souvient de son aïeule bourguignonne, de ses «recettes de coq au vin, de tourtes aux poires, et des déjeuners mythiques avec le lait qui venait d’être trait». Elle n’a rien oublié non plus de

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici