mercredi, août 10, 2022
22.5 C
Nantes

À Strasbourg, l’édile Jeanne Barseghian reste une militante

RÉCIT – Le maire EELV ne sort pas de la doxa écologiste, multiplie les faux-pas, et sa gouvernance demeure impénétrable.

Alors que la socialiste Catherine Trautmann et la centriste Fabienne Keller, élues au même âge qu’elle, avaient rapidement endossé le costume du maire, Jeanne Barseghian a du mal à habiter sa fonction. D’un abord simple, l’ancienne éco-conseillère de 40 ans reste avant tout une militante. «Elle est sympathique», commentent des Strasbourgeois qui l’ont rencontrée lors de manifestations. «Une dogmatique», pointent du doigt ses opposants, évoquant sa «fausse naïveté».

Au soir des élections régionales et départementales, elle a commenté, euphorique, «la reconquête des écologistes», alors que leur succès, plutôt modeste, s’est fait sur le dos des socialistes. Pourtant, lors du conseil municipal d’entre les deux tours, qui coïncidait avec la Fête de la musique, la maire choriste avait invité ses collègues à entonner Singing all together sous la direction d’un chef de chœur…

Doxa écologiste

«La grande force de Barseghian est sa volonté. Elle déroule son programme», remarque un chef d’entreprise. Ainsi des pistes

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici