samedi, août 13, 2022
19.7 C
Nantes

pourquoi la défiance prospère dans le sud

DÉCRYPTAGE – Dans une étude pour la Fondation Jean Jaurès que nous publions en exclusivité, le politologue Jérôme Fourquet analyse, à partir des données du géographe Emmanuel Vigneron, les poches de résistance au vaccin.

Jérôme Fourquet est directeur du département opinion & stratégies d’entreprise de l’Ifop. Sylvain Manternach est géologue et cartographe.

Sur la base des données de l’Assurance Maladie, le géographe de la santé de l’université de Montpellier, Emmanuel Vigneron, a dressé à une très fine échelle une carte inédite de la couverture vaccinale. Le chercheur a calculé pour chaque territoire un « indice comparatif de vaccination » qui neutralise statistiquement l’effet de l’âge des populations locales pour faire ressortir d’autres paramètres influant sur le taux de vaccination. En Ile-de-France ou dans l’agglomération lyonnaise par exemple, la carte fait ainsi apparaître les clivages sociologiques avec un taux de vaccination nettement moins élevé dans les banlieues populaires que dans les arrondissements bourgeois.

La géographie dressée par Emmanuel Vigneron montre également des écarts entre les zones rurales et le cœur des agglomérations, du fait d’une plus ou moins grande proximité aux centres

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici