mardi, juillet 5, 2022
25.1 C
Nantes

“Donnons aux Libanais une chance d’être les protagonistes d’un avenir meilleur”, plaide le Saint-Siège

Monsieur le président,

Excellences,

Chers délégués,

Je tiens à remercier le gouvernement français, en particulier le président Emmanuel Macron, ainsi que le Secrétaire général des Nations unies, S.E. António Guterres, pour avoir promu cette initiative en faveur du Liban, un an après la tragique explosion du port de Beyrouth qui a fait tant de victimes et causé d’importants dégâts matériels.

Je tiens également à remercier la communauté internationale, qui a immédiatement pris des mesures rapides et généreuses, afin de répondre aux besoins les plus urgents de la population de Beyrouth touchée par une nouvelle tragédie.

Le Saint-Siège et les agences humanitaires de l’Église catholique ont offert une aide substantielle pour soutenir les victimes et les efforts de reconstruction, en particulier des maisons, des hôpitaux et des écoles. Par ailleurs, à plusieurs reprises, le pape François et le Saint-Siège ont exprimé leur profonde inquiétude pour le Liban, qui, déjà affligé par une grave crise socio-économique et politique, se trouve maintenant confronté à un nouveau défi plus qu’exigeant.

Comme le rappelait récemment le pape François, le Liban est une grande nation qui témoigne d’une expérience unique de coexistence pacifique au fil des siècles. Pour cette raison, il ne peut être laissé à la merci du hasard ou entre les mains de ceux qui poursuivraient leur propre intérêt sans scrupules. Le Liban est plus qu’un pays, c’est un message universel de paix et de fraternité naissant au Moyen-Orient (1). Il est donc essentiel que le Liban continue à exercer sa vocation spécifique. Pour cela, l’engagement de tous, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, est nécessaire. Il est donc essentiel que « ceux qui sont au pouvoir, décident de manière définitive, d’œuvrer pour une paix véritable et non pour leurs propres intérêts ; qu’on en finisse avec cette réalité, à savoir que quelques-uns profitent des souffrances de tant d’autres ! » (2)

Aidons le Liban à sortir de cette grave crise ! Aidons son peuple à ne pas perdre espoir et donnons aux Libanais une chance d’être les protagonistes d’un avenir meilleur dans leur propre pays sans aucune ingérence indue. En effet, aujourd’hui encore, à la fin de l’Audience générale, le Saint-Père, le pape François, tout en se référant à la présente Conférence, a lancé un appel à la communauté internationale lui demandant d’aider par des actes concrets le Liban, à reprendre un chemin de « résurrection ».

Le Saint-Siège espère qu’en aidant le pays sur le plan économique, la présente réunion, créera les conditions nécessaires pour éviter que le Liban ne s’enfonce davantage dans la crise, lui permettant de s’engager sur la voie d’un redressement et d’une ascension qui profiteront à tous.

Merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici