mercredi, août 10, 2022
25.3 C
Nantes

Le candidat à la primaire Jean-Marc Governatori gêne EELV en revendiquant son refus du vaccin

A la tête de l’Alliance écologiste indépendante, proche de Corinne Lepage, le conseiller municipal de Nice s’est imposé par voie de justice à la primaire des écologistes organisée à la rentrée.

Publiée mercredi sur Facebook, la dernière vidéo de Jean-Marc Governatori provoque déjà des vagues au sein de la direction d’EELV. L’élu municipal de Nice, candidat à la primaire du pôle écologiste de septembre, ne fait pas que dénoncer le passe sanitaire, comme beaucoup. Il revendique son choix de ne pas être vacciné contre le Covid et pointe des risques présumés.

« Quand on nous dit, ‘vaccinez-vous et tout ira bien’, on fabrique des maladies », affirme-t-il ainsi. «Pourquoi ? À partir du moment où ‘vaccinez-vous, tout ira bien’, ben on se fiche de son corps, on fait n’importe quoi. On peut fumer, on peut boire, c’est pas grave il y a la vaccination. Ça n’incite à aucune éducation à la santé, ça n’incite à aucune discipline. Donc, ça prépare les maladies les plus graves : les cancers et les maladies cardiovasculaires… »

« Je ne suis pas un antivax, je suis opposé à l’obligation vaccinale »

« Je ne suis pas un antivax, je suis opposé à l’obligation vaccinale pour la Covid et fermement opposé au passe sanitaire : une offense à l’intelligence qui viole le secret médical et ajoute une discrimination à notre pays qui n’avait pas besoin de cela », précise l’élu au Figaro. « Si les morts jonchaient les rues, si c’était très grave, évidemment que je me ferais vacciner mais nous ne sommes pas du tout sur ce schéma-là », affirme encore Governatori qui a porté sa propre liste aux régionales en Paca avec 5,23% des voix.

Porte-parole d’Europe Ecologie-Les Verts, Alain Coulombel est très remonté. « Nous sommes pour la vaccination et d’ailleurs chez nous, même Michèle Rivasi est vaccinée. La résistance au vaccin est très faible chez les militants et les sympathisants d’EELV », assure-t-il, faisant une nette distinction avec le passe sanitaire, officiellement rejeté au sein de la formation. Secrétaire nationale d’EELV, Sandra Regol affirme être « choquée » par la vidéo. Député écologiste du Maine-et-Loire, Mathieu Orphelin a dénoncé de son côté « des propos inacceptables et qui n’ont rien à voir avec l’écologie ».

De quoi encombrer EELV, déjà passablement opposé à ce candidat de la primaire du pôle des écologistes qui se déroulera du 16 au 28 septembre prochain et à laquelle participent par ailleurs Delphine Batho, Yannick Jadot, Eric Piolle et Sandrine Rousseau. Candidat pour la formation qu’il préside, l’AEI, l’élu municipal de Nice bénéficie aussi des parrainages de Cap 21, formation de l’ex ministre Corinne Lepage.

La justice a imposé aux écologistes de reprendre Governatori dans leur primaire

Cap 21 ayant refusé dans un premier temps de s’engager à soutenir automatiquement le vainqueur de la primaire, sans parler de mises en cause d’EELV sur la laïcité, le petit parti a été exclu le 7 juillet du pôle écologiste. Une exclusion privant Governatori d’une partie de ses parrainages, et donc de son accès à la primaire… L’élu, déterminé, a déposé l’affaire en justice et le 29 juillet, le tribunal de Bobigny a dénoncé l’exclusion de Cap 21, obligeant l’association portant le pôle écologiste à le réintégrer.

EELV a pensé faire appel de la décision, puis a renoncé en début de semaine. Deux réunions se sont tenues à ce sujet, au sein d’EELV et du pôle écologiste, lundi et mercredi en milieu de journée. « On est dans une situation abracadabrantesque, se désole Sandra Regol. Ils disent qu’EELV sont des gens dangereux mais ils participent à la primaire. Politiquement parlant, c’est au moins questionnant. Corinne a été ministre quand même, ce n’est pas rien, comment peut-elle agir de cette façon ? » Fataliste, Regol lâche : « On va faire des primaires que Cap Ecolo (alliance de Cap 21 et de l’AEI, ndlr) va se faire un malin plaisir de pourrir, mais on en a vu d’autres… »

Torpiller la primaire ?

Au sein d’EELV, en off, certains vont jusqu’à soupçonner Corinne Lepage, jugée « proche de la maire PS de Paris Anne Hidalgo », potentielle candidate du PS à la présidentielle, « de vouloir torpiller la primaire des écologistes », via Jean-Marc Governatori.

Mercredi, Corinne Lepage a pris de la distance avec les propos de Jean-Marc Governatori sur le vaccin.

Mais selon l’élu de Nice, cette prise de position « ne remet absolument pas en cause » les parrainages de Cap 21 à sa candidature. « Nous avons des variants entre nous mais cela ne pose aucun problème, nous ne sommes pas le parti communiste chinois », indique-t-il au Figaro. Samedi, Jean-Marc Governatori présentera publiquement sa campagne pour la primaire des écologistes à Nîmes. « Je vais faire entendre ma différence avec les quatre autres candidats, dit-il. Je n’en reviens pas qu’ils soient tous favorables au vaccin obligatoire. C’est inconcevable pour des écologistes. Et dans le cas de la Covid, l’éducation à la santé est au moins aussi importante que le vaccin ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici