mercredi, août 10, 2022
22.5 C
Nantes

à gauche, le doux rêve d’un candidat unique

Face à la multiplication des ambitions, des militants tentent d’organiser une «primaire populaire».

Réclamée par de nombreux sympathisants, l’idée d’une candidature commune pour 2022 est devenue, au fil des mois, une sorte de vœu pieux à gauche. Anne Hidalgo fait – quasiment – l’unanimité au sein du PS, Jean-Luc Mélenchon reste le candidat naturel chez LFI et les Verts ont prévu de désigner le leur lors d’une primaire en septembre. Un collectif de militants – dont tous grenouillent de près ou de loin dans les luttes pour le climat – n’en démord pas et réclame une primaire de toute la gauche, déjà baptisée «la primaire populaire». «On cherche un peu à tordre le bras des partis, à leur forcer la main. La dispersion des candidatures ne fait que dérouler le tapis rouge aux trois droites», soutient Samuel Grzybowski, porte-parole du collectif.

Plusieurs étapes sont prévues: la première, en cours, est de permettre aux internautes de proposer, ou de parrainer, des candidats sur la plateforme en ligne. Le 11 octobre prochain, les cinq premiers hommes et les cinq premières femmes qui auront recueilli

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici