dimanche, août 7, 2022
28.9 C
Nantes

En un an, l’exécutif a essayé de se rapprocher des territoires

À l’approche de l’élection présidentielle, l’exécutif veut à tout prix s’éloigner de l’image d’une «start-up nation» très urbaine et parfois hautaine. Et tenter de panser les fractures françaises.

Réinvestir la province et les territoires ruraux. C’est la feuille de route que s’est fixée depuis un an Joël Giraud, secrétaire d’État chargé de la Ruralité. D’où le couple gouvernemental qu’il forme avec Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, avec deux objectifs.

D’abord, incarner ce qui manquait dans l’ADN politique d’Emmanuel Macron. Puis éviter un nouveau mouvement social type «gilets jaunes». En clair, une fracture entre villes et campagnes. Selon le secrétaire d’État, Joël Giraud, 85 % des 181 mesures issues de «l’agenda rural» ont été déjà mises en œuvre. Il s’agit de «répondre aux préoccupations qui avaient été émises, soit à juste titre, soit parce qu’on avait une image de la ruralité qui était renvoyée par les “gilets jaunes”, mais qui n’était pas forcément non plus la vraie image», explique Joël Giraud. Avant d’ajouter que «des gens ont posé des questions, et pour lesquelles il y a eu des réponses».

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici