mercredi, août 10, 2022
25.3 C
Nantes

Le cocktail s’invite à la maison

La préparation de ce type de boissons n’est plus le monopole des bars des hôtels. Voici comment vous mettre à la mixologie.

Comme souvent, la tendance a débarqué des Etats-Unis, au début des années 2000. Depuis, le cocktail est devenu en France la nouvelle boisson à la mode à l’heure de l’apéritif. Et la fermeture prolongée des bars liée à la crise sanitaire a accéléré le phénomène. Shaker, verre à mélange, doseur : voici les nouveaux ustensiles à ranger dans votre placard, à côté du mixeur à soupe et du poivrier électrique. 

Plus que de nouveauté, c’est de grand retour qu’il convient de parler. Car le cocktail à la maison a fait une première apparition à Paris dès la fin des années 1920, déjà sous l’influence de la culture américaine. On y découvrait dans les librairies l’ouvrage Cocktail de Paris, destiné au grand public. « Ce livre réunissait des publicités ; la Maison du cocktail proposait des bars d’appartement ; la marque Lancel vendait une panoplie d’accessoires… Le cocktail commençait à percer auprès d’une élite qui jouait du shaker chez elle. Par la suite, celui-ci s’est trouvé cantonné dans les bars des hôtels avant de renaître aujourd’hui auprès d’une nouvelle génération de barmen et de consommateurs », raconte Fernando Castellon, consultant et spécialiste du sujet. 

L’art de la mixologie

A l’image du monde de la gastronomie, l’univers de la mixologie, en pleine effervescence, a pris un nouveau tournant avec la crise sanitaire. Longtemps réservé aux professionnels, le cocktail s’est démocratisé avec le déploiement de différents outils : ouvrages de recettes signés de figures du métier ; tutos sur Instagram, comme celui de Margot Lecarpentier du bar Combat, à Belleville ; cours de cocktails… Sébastien Gans en est un parfait exemple. Avec ses ateliers organisés via le site Les Raffineurs, il éduque les mixologues en herbe et vient de créer sa chaîne You Tube baptisée « ICÖN Cocktails » où il présente sous la forme de courtes vidéos les techniques et les recettes de base. Bref, avec un minimum de pratique, l’art du mélange est aisé à maîtriser. 

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

Quelles sont les étapes à suivre pour monter son bar chez soi ? Commencez par acquérir un bon matériel, ce qui ne suppose pas de frais exorbitants (environ 50 euros). Ayez en stock dans votre réfrigérateur des ingrédients frais comme du citron, de la menthe et des oeufs (pour des breuvages mousseux), ainsi qu’une bonne dose de glaçons et quelques bouteilles de spiritueux. Sachez que, pour vous simplifier la tâche, certaines maisons ont lancé de judicieux kits, par exemple pour confectionner le classique et accessible French Connection, comme le fabricant de cognac Camus en partenariat avec l’Amaretto Adriatico. Une bonne occasion de vous initier aux élixirs historiques et de suivre les tendances du moment, dont l’esprit « low-ABV » (pour low alcohol by volume). Des cocktails allégés en alcool, tout aussi savoureux, pour s’éviter des lendemains difficiles… 

_____________________ 

Les conseils de Baptiste Bochet*

Secret « Un citron, du sucre, un bitter, un rhum, un gin, un bourbon et c’est parti ! Les cocktails les plus connus et bus sont souvent les plus simples en apparence… La clé d’un bon cocktail : l’équilibre. Le concept de mes ateliers : transmettre ce savoir-faire essentiel qui permet de réaliser de délicieuses boissons avec trois fois rien. Ensuite, l’harmonie des saveurs se travaille pour créer des associations envoûtantes, mais c’est l’équilibre qui détermine la qualité d’un cocktail et qui donne envie de le savourer. »*Fondateur de Colada www.colada.fr 

_____________________ 

_____________________ 

Trois équipements essentiels 

Le bostonLe pionnier des shakers est composé de deux timbales en acier inoxydable (84 cl et 60 cl), idéales pour réaliser un daïquiri ou un sour. A accompagner d’une passoire. 28,50 euros. www.symposium.tips 

Shaker Boston

– (c) SDP

Le doseurOutil de mesure en deux parties de différents volumes pour calibrer les ingrédients. Modèles de deux doses de 40 ml et de 20 ml, à partir de 7,50 euros. www.cocktail7.com 

Doseur à cocktail

– (c) SDP

Le verre gravélatabledarc.com

L’application L’Express

Pour suivre l’analyse et le décryptage où que vous soyez

Télécharger l’app

Verre à cocktail gravé

– (c) SDP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici