samedi, août 13, 2022
19.7 C
Nantes

À l’intérieur et à l’extérieur, le port du masque tourne à la cacophonie

RÉCIT – Alors que plusieurs territoires le rendent à nouveau obligatoire, le gouvernement permet sa levée dans les lieux culturels sur présentation du passe sanitaire.

Un pas en avant, deux pas en arrière? Un mois après la levée du port du masque en extérieur, annoncée avec tambours et trompettes par le premier ministre, Jean Castex, le 17 juin, les Français pourront également l’enlever ce mercredi dans les lieux culturels. Endroits dorénavant accessibles sur présentation du passe sanitaire.

C’est un tournant décidé par décret dans la nuit du 19 au 20 juillet. L’occasion pour les amateurs de culture, totalement vaccinés ou présentant un test négatif, d’aller visiter un musée, de voir une pièce de théâtre ou de regarder un film au cinéma. Et ce, à visage découvert. La règle, déjà en vigueur dans les festivals et les concerts de plus de 1000 personnes depuis le 30 juin, s’étend donc théoriquement: «Les obligations de port du masque prévues (…) ne sont pas applicables aux personnes ayant accédé aux établissements, lieux et événements», indique le décret. Invité de RTL mardi matin, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé que cette décision «va améliorer

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici