lundi, août 15, 2022
18.8 C
Nantes

Le RN et LFI hostiles au passe sanitaire, le PS et LR restent vigilants

Dans la classe politique, les oppositions s’interrogent: interdire aux personnes non vaccinées ou sans test négatif l’accès aux cinémas ou aux restaurants, est-ce porter atteinte aux libertés publiques?

Le passe sanitaire poursuit son chemin au sommet de l’État. Son extension à de nombreux établissements accueillant du public a été validée lundi par le Conseil d’État – qui a toutefois retoqué son élargissement aux grands centres commerciaux -, puis a été adoptée en Conseil des ministres. La vaccination obligatoire pour les soignants et l’isolement de dix jours pour les personnes positives au Covid-19 ont aussi été avalisés.

Mais le projet de loi contenant ces mesures, voulues par Emmanuel Macron face à la reprise de l’épidémie, doit encore franchir l’étape du Parlement. Puis celle du Conseil constitutionnel, que la droite sénatoriale et les députés Insoumis souhaitent saisir.

Dans la classe politique, les oppositions s’interrogent: interdire aux personnes non vaccinées ou sans test négatif l’accès aux cinémas ou aux restaurants, est-ce porter atteinte aux libertés publiques? L’Assemblée nationale à majorité macroniste doit en débattre dès mardi ; le Sénat, dominé par la droite, à partir

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici