mercredi, août 10, 2022
29.6 C
Nantes

Emmanuel Macron, un président qui provoque sursaut et colère à la fois

ANALYSE – Le président a réussi à provoquer le «sursaut vaccinal». Mais avec une tonalité punitive qui pourrait encourager les outrances au prix du débat de fond.

Faut-il y voir un nouvel avatar du «en même temps» ou une nouvelle preuve de la nature «jupitérienne» de sa présidence? Avec son discours lundi, Emmanuel Macron a déclenché la foudre. De deux manières opposées. D’un côté, il a suscité un sursaut, pour la vaccination. De l’autre, il a provoqué la colère contre le passe sanitaire. Le premier a dépassé ses espérances et le second ses craintes.

Plusieurs millions de prises de rendez-vous ont été enregistrées cette semaine sur les différentes plates-formes de réservation. C’était l’objectif du chef de l’État alors que la courbe des vaccinations se heurtait à un plafond empêchant d’atteindre le seuil d’immunité collective, pourtant nécessaire alors que le variant Delta se répand de manière exponentielle. Est-ce par peur ou par prise de conscience? Seul importait que la courbe reparte à la hausse. C’est fait. L’écho de son appel est un motif de satisfaction personnelle pour Macron. Il a fait la démonstration de la nature «performative» de sa parole:

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici