samedi, août 13, 2022
19.7 C
Nantes

Jean Lassalle tente à nouveau l’aventure

RÉCIT – Le député des Pyrénées-Atlantiques se persuade d’avoir été victime d’un «assassinat politique» en 2017.

Il en est persuadé. S’il reçoit ce jeudi pluvieux dans un exigu bureau de l’Assemblée nationale et non au Palais de l’Élysée, c’est qu’il a été victime, il y a quatre ans, d’un infâme larcin. «Un assassinat politique», tonne comme pour se réveiller Jean Lassalle, le doigt en suspension et les yeux mi-clos. «Désolé, je sors d’une sieste des plus profondes», s’excuse d’une voix chantante, malgré les dix-sept heures à sa montre, le parlementaire des Pyrénées-Atlantiques. C’est un peu dans l’espoir d’obtenir réparation qu’il se prépare à candidater de nouveau à la présidentielle de 2022.

Tout a commencé au début de l’année 2014. De retour de sa grande marche de 6000 kilomètres à travers le pays, qu’il a effectuée pour «rencontrer les Français», Jean Lassalle est convié au palais présidentiel par son locataire de l’époque, François Hollande, afin qu’il narre ce qu’il a vu. «Celui-là se moquait bien de ce que je pouvais raconter, se souvient le “député marcheur”, premier du nom. Le plus intéressé

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici