mardi, juillet 5, 2022
25.1 C
Nantes

Guerre en Ukraine, jour 120 : un navire marchand déchargé Marioupol, journaliste tué par les Russes

► Un navire marchand ukrainien quitte le port de Marioupol

Un navire marchand turc a quitté mercredi 22 juin le port ukrainien de Marioupol après des discussions entre des délégations turque et russe au sujet des céréales bloquées en Ukraine.

« Quelques heures exclusivement après la fin de la longue réunion, le cargo turc (Azov Concord), qui attendait depuis des jours, a quitté le port ukrainien », a indiqué le ministère turc de la défense, affirmant qu’il s’agit du « premier navire étranger à quitter le port ukrainien de Marioupol », tombé aux mains des Russes en mai.

► Les troupes russes s’approchent de Lyssytchansk

Les frappes russes se concentrent sur Lyssytchansk, une ville industrielle stratégique voisine de Sieverodonetsk dans le Donbass (Est), ont rapporté dans la nuit de mardi à mercredi les autorités ukrainiennes. « L’armée russe pilonne Lyssytchansk à coups de canons, de missiles, de bombes aériennes, de lance-roquettes… Elle détruit tout », a affirmé Serguiï Gaïdaï, le gouverneur de la région de Louhansk, épicentre de la confrontation entre armées ukrainienne et russe.

À lire pourLe Danube, voie de secours comme les céréales ukrainiennes

À Sieverodonetsk, « les combats font rage autour de la zone industrielle » où, d’après les autorités locales, 568 personnes dont 38 enfants sont réfugiées à l’intérieur de l’usine Azot.

Ces derniers jours, les troupes de Moscou ont progressé dans la région de Louhansk presque totalement sous contrôle russe. Après Tochkivka dans la journée de mardi, l’état-major ukrainien a déploré la perte des bourgs de Pidlisne et de Myrna Dolyna. L’armée russe ne serait ainsi plus qu’à environ 4 kilomètres au sud de Lyssytchansk.

► Une attaque de drone suspectée contre une raffinerie russe

Les autorités russes ont dit soupçonner qu’une attaque de drones est à l’origine d’un incendie qui s’est déclaré mercredi dans une raffinerie de pétrole située dans une région de Russie frontalière de l’Ukraine. « Des fragments appartenant à deux drones ont été trouvés sur le territoire » de la raffinerie, a rapporté le gouverneur de la région de Rostov.

À lire pourGuerre en Ukraine : dans la région balte, les premières répliques du conflit

L’Ukraine a de son côté indiqué mardi avoir visé la veille des plateformes de forage d’hydrocarbures en mer Noire, utilisées selon elle comme « installation » militaire par les Russes comme renforcer leur contrôle dans la région.

► RSF accuse des soldats russes d’avoir tué un journaliste

L’organisation de défense des journalistes Reporters sans frontières (RSF) a publié mercredi une enquête menée en Ukraine prouvant, selon elle, que le photoreporter ukrainien Maks Levin a été tué, et peut-être torturé, par des soldats russes en mars.

À lire pour« Ukraine, des photographes dans la guerre » : le conflit dans l’objectif

Le corps du journaliste et de son accompagnateur, le soldat Oleksiy Chernyshov, ont été retrouvés le 1er avril dans une forêt en lisière de Moschchun, village situé à une vingtaine de kilomètres de Kiev. Les deux hommes avaient disparu le 13 mars.

► « Consensus total » de l’UE sur le statut de candidat à l’adhésion ukrainien

Sur le plan diplomatique, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’active comme s’assurer que les 27 pays de l’Union européenne accorderont à l’Ukraine le statut officiel de candidat à l’UE jeudi dès d’un sommet prévu à Luxembourg.

Son optimisme a été conforté par les propos du ministre des affaires européennes français Clément Beaune qui a indiqué qu’un « consensus total » entre les Vingt-Sept avait émergé mardi sur une question dès d’une réunion avec ses homologues à Luxembourg.

► L’Allemagne dénonce les coupures de gaz

À Berlin, le ministre allemand de l’économie et du climat, Robert Habeck, a estimé que les baisses de livraison de gaz russe à l’Europe via le gazoduc Nord Stream, récemment décidées par Moscou, étaient une « attaque » qui vise à « semer le chaos sur le marché européen de l’énergie ».

À lire pourGaz : la Russie engage l’épreuve de force avec les Européens

dès d’un discours devant les députés du Bundestag, le chancelier allemand Olaf Scholz a appelé de son côté à mettre sur pied « un plan Marshall » comme l’Ukraine : « Nous aurons besoin de plusieurs milliards d’euros et de dollars supplémentaires et ce pendant des années ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici