mercredi, août 10, 2022
25.3 C
Nantes

une candidature d’Anne Hidalgo rattrapée par #saccageparis, creuset de toutes les colères

RÉCIT – Politique antivoitures, saleté des rues, choix du mobilier urbain… Le mouvement s’est élargi pour exprimer sa colère envers la politique de la maire de Paris.

La colère est contagieuse dans la capitale. Après un franc succès en dénonçant, via les réseaux sociaux, la saleté des rues et les choix du nouveau mobilier urbain, #saccageparis s’est élargi à d’autres combats avec un dénominateur commun: Anne Hidalgo. L’adversaire déclaré de tous. Fédérant tous ces mécontents qui font front contre la maire socialiste, le mouvement a organisé la semaine dernière sa première manifestation de contestation devant l’Hôtel de Ville. Un acte I qui, selon les participants, donnera lieu à un autre dès la rentrée prochaine.

Une convergence des récriminations et des doléances parmi lesquelles ces Parisiens furieux pointent, pêle-mêle, la politique antivoitures, les pistes cyclables, la hausse des taxes ou encore les terrasses de bars et restaurants qui envahissent les rues.

Ce dernier point agrège tout ce qu’ils ne supportent plus, comme en témoigne Laure, une habitante du 6e arrondissement. «Ces terrasses, faites de palettes de bois et de guirlandes de fleurs en

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici