mercredi, août 10, 2022
22.5 C
Nantes

L’ombre du Covid-19 plane encore sur le défilé du 14 Juillet

RÉCIT – Après une cérémonie restreinte l’an dernier, contexte sanitaire oblige, les militaires s’entraînent à défilé en prévision de la fête nationale. L’épidémie n’a pas disparu des préoccupations.

Sur le camp militaire de Satory, près de Versailles, les militaires s’entraînent à défiler. Un terrain longiligne traversé d’une longue piste asphaltée tient lieu de décor. Les Champs-Élysées sont loin. Au bout de la route, deux camions figurent la tribune présidentielle. C’est suffisant comme point de repère. En attendant le départ de la répétition, ce samedi, les troupes se rassemblent et s’alignent devant leur chef de bloc. «Enlevez les masques», lance l’un d’eux après inspection. Même si les 5000 militaires qui vont défiler mercredi sont censés être tous vaccinés, l’épidémie n’a pas disparu des préoccupations. Même en plein air, les militaires sont invités à prendre leurs précautions.

Mercredi, ils défileront cependant à visage découvert. Au sein des armées, c’est un soulagement. L’hypothèse d’un défilé masqué avait été envisagée. «Faites attention à ce que le cordon ne dépasse pas de vos poches, vérifiez entre vous», poursuit le chef, soucieux du détail.

Espéré, le retour à un 14 Juillet

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 65% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici