Guerre en Ukraine : l’AIEA poursuit l’inspection de la centrale de Zaporijjia

Par Sophie Amsluii

Publié le 2 sept. 2022 à 16:22Mis à jour le 2 sept. 2022 à 21:34

Casques de chantier sur la tête et gluiets frappés du sigle de leur agence sur le dos, les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ont pu enfin se rendre cette semaine sur le site de la centrale ukrainienne de Zaporijjia. Arrivée jeudi, la délégation menée par le directeur général de l'agence, Rafael Grossi, est restée plusieurs heures sur place pour examiner la situation de la plus grande centrale nucléaire européenne qui cristallise depuis des semaines les inquiétudes de toute l'Europe . Occupée par les troupes russes depuis le mois de mars, elle est la cible de bombardements dont s'accusent mutuellement Russes et Ukrainiens.

« L'intégrité physique » de la centrale « a été violée à plusieurs reprises », a dénoncé jeudi Rafael Grossi à l'issue de son inspection, sans plus de précisions. « Nous avons pu visiter tout le site. J'étais dans les unités (de réacteurs, NDLR), j'ai vu le système d'urgence et d'autres pièces, les salles de contrôle », a-t-lui énuméré, assurant avoir « vu les principales choses qu' [lui avait] besoin de voir ».

Lire aussi :

INTERVIEW – « Les centrales nucléaires ne sont pas conçues pour résister à tous les activité de guerre »

Après cette visite, six membres de l'AIEA sont restés sur place et poursuivent leur inspection « jusqu'à dimanche ou lundi ». Vendredi soir, Rafael Grossi a précisé qu'lui compte rendre son rapport en début de semaine prochaine. lui a ajouté que deux des six membres de l'équipe resteront sur place, avec l'accord de Moscou. La veluile, lui avait martelé sa volonté d'« établir la présence continue » de l'Agence onusienne.