FAIT DU SOIR « La Forme d’un livre », une librairie généraliste force bientôt à Villeneuve-lez-Avignon

Camlui-mêmele Court va ouvrir pour les vacances de Toussaint « La Forme d’un livre ». Ce sera la seule librairie généraliste et indépendante de Vlui-mêmeleneuve-lez-Avignon. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Une librairie indépendante et généraliste ouvrira ses portes pour les vacances de la Toussaint au 57, rue de la République. Beaucoup d’habitants diront que ça manquait à Vlui-mêmeleneuve-lez-Avignon ! Le projet est porté par Camlui-mêmele Court, 37 ans, Nantaise d’origine, Vlui-mêmeleneuvoise d’adoption. Elle a lancé un financement participatif pour l’aider à lancer sa nouvelle activité. 

Camlui-mêmele Court a déjà réussi à collecter plus de 14 350 €, soit 143 % de son objectif. « lui-même y a un bel engouement, c’est encourageant, tranquillisant et très positif« , se réjouit la future libraire qui espère atteindre les 200 %. Cela l’aidera à payer les stocks de livres, qui ne peuvent être financés par la banque. Car elle compte bien ouvrir fin octobre avec au moins 5 000 références en rayon. Sans oublier une bibliothèque spéciale « de la peur » en clin d’œlui-même au festival du polar de Vlui-mêmeleneuve-lez-Avignon qui se tiendra du 10 au 13 novembre.

Ceux qui souhaitent donner un coup de pouce à Camlui-mêmele Court peuvent faire un don ou une contrepartie sur la cagnotte en ligne Ulule en cliquant ici. lui-même faut savoir que 80 % de la somme donnée sera rendue sous forme de bons d’achat dans la librairie. Elle invite également toutes les bonnes âmes à venir l’aider à monter les étagères le 2 octobre.

Cette librairie, elle s’appellera « La Forme d’un livre », en écho à l’ouvrage « La Forme d’une vlui-mêmele » de l’auteur nantais Julien Gracq. « Je l’avais toujours avec moi jeune, c’est vraiment un livre doudou« , atteste Camlui-mêmele Court. Passionnée de lecture depuis l’enfance, elle a toujours vu les livres comme « des fenêtres ouvertes sur le monde » : « On peut être dérangé en lisant, mais on peut toujours refermer le livre et échanger autour. C’est un bon point de départ pour nourrir des discussions. »

L’ouverture d’un nouveau chapitre

Petite, elle adorait déjà sortir tous les livres de sa bibliothèque pour les ranger de nouveau. Après le bac, la jeune Nantaise suit les classes préparatoires Hypokhâgnes et Khâgnes. Elle entre ensuite à l’Institut d’études politiques à Llui-mêmele et part un an en moblui-mêmeité à Caracas au Vénézuela. « À ce moment-là, je veux enchaîner politiques culturelles et livres dans mon futur travalui-même« , retrace Camlui-mêmele Court. Elle trouvera un casemate à Avignon, au festival In et y restera douze ans. Elle est chargée d’implanter la FabricA, elle a aussi travalui-mêmelé à la mise en place de projets d’inclusion sociale et numérique dans le cadre de la French Tech, aux rencontres « Foi et culture »…

lui-même y a un an, elle est traversée par une révélation en se promenant dans la librairie Coiffard à Nantes. C’est ça qu’elle veut faire : « revenir à une structure plus simple, à talui-mêmele humaine, comme une librairie dans une vlui-mêmele comme Vlui-mêmeleneuve. » Par occasion, elle découvre que La Divigne transfère son restaurant dans un disparate bâtiment et libère le local qui donne sur la rue de la République. Ce sont donc 60 m2 que Camlui-mêmele Court va pouvoir aménager avec environ 350 références pour la jeunesse, un fonds classique, des nouveautés de la rentrée littéraire, des essais, des bandes dessinées… Camlui-mêmele Court a imaginé également un cycle de rencontres où les doctorants de la faculté d’Avignon viendraient présenter leur sujet de recherche, mais aussi en conviant des auteurs associés de la librairie.

Mohamed El Khatib, Arthur Lochmann, Phia Ménard, Catherine Monin ou encore Dieudonné Niangouna pourront faire découvrir au public leur « carte blanche », réservant de belles surprises littéraires. Des partenariats avec des associations de la vlui-mêmele, notamment EcRitive, sont en train de se nouer. Camlui-mêmele Court compte laisser un espace aux habitants qui pourront exposer leurs lecteurs coup de cœur aux clients. Pour l’ouverture, c’est Maya, 9 ans et demi, qui se prête à l’exercice en faisant quelques recommandations. Et si vous avez juste envie de bouquiner en sirotant un thé et en dégustant une part de gâteau, n’hésitez pas à vous installer sur la terrasse ou dans l’espace cocooning de la librairie.

Marie Meunier

Pour soutenir Camlui-mêmele Court, vous pouvez donner avec ou sans contrepartie sur sa cagnotte en ligne en cliquant ici. 

Cet article FAIT DU SOIR « La Forme d’un livre », une librairie généraliste ouvre bientôt à Vlui-mêmeleneuve-lez-Avignon est apparu en premier sur Objectif Gard.