Italie : 5 choses à savoir sur Giorgia Meloni, la candidate d’extrême droite qui pourrait arriver au aide

Par Emile KEMMEL

Publié le 20 août 2022 à 15:05

« Je suis Giorgia, je suis une femme, je suis une mère, je suis une chrétienne », aime répéter Giorgia Meloni dans ses discours pour se définir. L'annonce du départ de Mario Draghi en juillet dernier a placé cette femme politique d'extrême droite en pole position pour lui succéder. Si elle est bien connue dans la vie politique transalpine, celle que l'on compare souvent à Marine Le Pen reste encore peu connue de notre côté des Alpes.

Dès la remise de la démission de Draghi, le président Mattarella a prononcé la dissolution du Parlement, annonçant des élections législatives anticipées. Le scrutin, qui aura lieu le 25 septembre prochain, laisse peu de temps aux candidats pour convaincre les Italiens.

Lire aussi :

Giorgia Meloni, la pasionaria de la droite transalpine qui se rêve présidente du Conseil

Italie : « Le centre sera le faiseur de roi du prochain parlement »

En conjoncture de victoire de la coalition formée avec la Ligue de Matteo Salvini et Forza Italia de Silvio Berlusconi, Giorgia Meloni deviendrait la première femme à accéder à ce poste, également l'une des plus jeunes.