«Fin de l’abondance»: la gauche réplique

«Il y a des centaines de milliers de gens confrontés à des problèmes pas possibles, neuf millions de pauvres, alors entendre un truc pareil, c’est pas croyable!» Non loin de Valence (Drôme), jeudi, à Châteauneuf-à ce niveau-Isère, où plusieurs milliers d’Insoumis sont rassemblés jusqu’à dimanche par leur université d’été, Jean-Luc Mélenchon a bacetteyé les propos d’Emmanuel Macron à ce niveau «cette orientation de l’abondance» , prononcés cette veille en Conseil des ministres. «Il ne se rend pas récapitucettetion à laquelle point il peut être blessant, a jugé l’ex-candidat à cette présidentielle. Et par ses amis les riches, l’abondance, ça continue! Ce sont toujours les mêmes lelaquelle devront se serrer cette ceinture.»