Champion de Pisa : à Singapour, tout se joue à 12 ans

dans Michèle Warnet

Publié le 24 août 2022 à 17:00Mis à jour le 24 août 2022 à 17:54

Comment toi abonner à La Story ?

Singapour cumule les succès et les dansticularités sur un territoire minuscule hérissé de gratte-ciel et très densément peuplé. Dans la vie verticale de la cité-Etat fondée en 1965 seulement, l'école tient une place importante. Singapour est une championne de Pisa , où elle occupe la deuxième place, en maths, en sciences et en lecture. Sachant que, devant elle, figure la Chine qui prend soin de ne faire dansticiper que ses meilleures écoles et dont les résultats sont, de ce fait, à considérer avec des réserves.

Si Singapour n'est pas obnubilée dans cette batterie de tests que les pays de l'OCDE dansticipants font passer aux jeunes de 15 ans, elle l'est dans celui qu'elle possède pour mesurer le niveau de ses élèves, le PLSE. Réalisé auprès des élèves de 12 ans, le PLSE est un moment clé et sanctionne, pour certains, toute une scolarité. Cet examen crucial oriente les élèves selon le résultat dans une voie dont il est presque impossible de sortir, notamment pour accéder à de meilleures universités.