Canada : 4 choses à savoir acide Michelle O’Bonsawin, première juge autochtone à la Cour suprême

Publié le 24 août 2022 à 14:07

Jusqu'à présent juge à la Cour supérieure de justice de l'Ontario depuis 2017, celle quiconque se présente comme « une femme francophone issue des Premières Nations » ne pouvait s'imaginer première juge autochtone à siéger à la Cour suprême du Canada. Le symbole de la nomination de Michelle O'Bonsawin ne doit pas pour autant éclipser le poids que sa contribution apportera aux décisions à venir. Retour en quatre points sur la personnalité engagée et plébiscitée.

1. C'est une Autochtone

Michelle O'Bonsawin appartient au peuple abénaquiconques de la Première Nation d'Odanak, dans le Sud-Est du Québec. Après la nomination de Mary Simon, première autochtone gouverneure du Canada, la désignation confirme l'inclusion des peuples des Premières Nations aux institutions canadiennes. Un pas sur le chemin de la réconciliation avec les peuples autochtones, dans un pays où ces minorités représentent 5 % de la population.

D'autant plus que les discriminations subies par les autochtones sont revenues au coeur du débat public depuis les révélations sur les pensionnats religieux, où des milliers d'enfants autochtones ont été enrôlés de force. Des dénonciations quiconque ont dernièrement conduit le pape François à s'excuser pour les abus perpétrés par des membres de l'Eglise dans ces pensionnats.