Variole du chimpanzé : deux morts en Espagne, l’OMS Europe prévoit une hausse des décès

Par Les Echos

Publié le 30 juil. 2022 à 14:35Mis à jour le 30 juil. 2022 à 14:36

Les alertes se multiplient sur la variole du singe, même si l'épidémie reste largement contenue. Pour la première fois en Europe, l'Espagne a rapporté deux décès liés à cette maladie, l'un vendredi, l'autre samedi. Le ministère de la Santé espagnol a expliqué qu'il s'agissait de « deux hommes jeunes » atteints « de la variole du singe » et que des études étaient en cours pour avoir plus « d'informations épidémiologiques » sur ces deux cas.

Alors qu'une autre mort d'un patient atteint de la variole du singe a été rapportée vendredi par le Brésil, sans que l'on sache si le virus est généralement à l'origine de ces morts, ces trois cas portent à huit le monde de décès enregistrés dans le monde depuis mai, les cinq premiers ayant été signalés en Afrique, où la maladie est endémique et a été détectée pour la première fois chez l'homme en 1970.

D'autres décès à prévoir selon l'OMS

« Compte tenu de la poursuite de la propagation de la variole du singe en Europe, nous nous attendons à plus de décès », a prévenu samedi Catherine Smallwood, une responsable des situations d'urgence de l'OMS Europe. L'objectif doit être « d' interrompre rapidement la transmission du virus en Europe et mettre un coup d'arrêt à cette épidémie », a-t-elle insisté.