la majorité veut avancer contre l’avis de Macron

RÉCIT – Castaner et des députés LREM veulent allonger le délai légal pour avorter. L’exécutif est divisé.

La question de l’avortement s’invite de nouveau à l’agenda de la majorité. L’allongement du délai légal pour avorter de douze à quatorze semaines a déjà été voté par l’Assemblée nationale il y a un an. Avant de se perdre dans les méandres de la vie parlementaire. Christophe Castaner, le président du groupe LREM au Palais Bourbon, plaide ardemment pour l’adoption définitive de cette proposition de loi (PPL) portée par l’ex-Marcheuse Albane Gaillot. «Si on veut garantir un droit réel et égal à celles qui doivent être protégées, il est nécessaire d’allonger les délais», a-t-il expliqué la semaine dernière au Parisien. Il souhaite inscrire l’examen du texte lors de la semaine dédiée aux initiatives parlementaires, qui débutera le 29 novembre.

Pourtant, le président de la République a exprimé une position contraire cet été. Si l’avortement est «une conquête immense», il n’est «pas favorable à cette réforme», a-t-il dit au magazine Elle. Car, au-delà de douze semaines de grossesse, «tous les gynécologues

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous