Valérie Pécresse veut passer à la vitesse supérieure

RÉCIT – La présidente de la région Île-de-France développe une stratégie offensive en vue de la primaire de la droite.

Tracer sa route avec confiance. Valérie Pécresse avait promis de ne rien lâcher lors de sa rentrée politique le 28 août à Brive-la-Gaillarde. Une semaine plus tard, elle veut croire que les courbes des sondages consolident ses espoirs. Et, selon ses proches, la dernière étude Ifop pour Le Figaro et LCI ne traduit qu’une «stabilité» des candidatures. «Les courbes entre Bertrand et Pécresse peuvent se croiser», confiait un cadre LR, dimanche, en marge de la rentrée des Jeunes Républicains.

Avant de rejoindre son tremplin corrézien fin août, Pécresse avait souri à la lecture des sondages. Le premier (Ipsos), la situait à 14 % contre 15 % pour Xavier Bertrand. La seconde enquête, l’Observatoire de la politique nationale BVA du mois d’août, notait une progression de sa cote d’influence auprès des sympathisants LR (+ 3 points, 65%), soit un point devant Bertrand.

Puis vendredi, dans Les Échos, le baromètre Elabe accordait à Pécresse un rebond de 12 points chez les sympathisants de droite. La bonne

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous