«Seul un mouvement unitaire et large pourra rassembler»

ENTRETIEN – Le chef du MoDem appelle les alliés de Macron à «se souder» en vue de 2022.

Haut-commissaire au Plan et président du MoDem, François Bayrou défend la création d’un «grand mouvement politique central».

LE FIGARO. – À huit mois de l’élection présidentielle, les fractures françaises apparaissent plus que jamais au grand jour. La promesse de rassemblement du président n’est-elle pas mise en échec?

François BAYROU. – «Gilets jaunes», antivax, anti-passe, c’est le surgissement de nouvelles fractures. Il y a cinq ans, vous m’auriez interrogé sur les banlieues, sur l’islam, sur les «nouveaux pauvres». Aujourd’hui, c’est plus profond encore: une partie de la société française, au cœur de notre pays, intégrée et assez homogène, s’installe soudainement en sécession culturelle. Ces manifestations se dressent contre tous les pouvoirs en mettant en cause toutes les légitimités, refusant les injonctions des politiques, des journalistes, des scientifiques: «Qui êtes-vous pour me dire ce qu’il faut que je fasse?» À ce titre, les disputes médiatiques des médecins ont été destructrices.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous