Primaire à droite: les militants choisiront

ANALYSE – Après le comité stratégique organisé mardi, Les Républicains se disent «en voie de clarification».

La question de la primaire était au cœur du comité stratégique des Républicains organisé, mardi, au siège du mouvement à Paris. Les «pour» et les «contre» ont pu s’exprimer dans une ambiance de travail «cordiale», selon les participants. D’autant plus qu’à la fin, chaque camp a eu le sentiment de faire avancer sa cause… «La primaire progresse», assurent les uns. «C’est un piège, une solution qui ne règle rien», rétorquent les autres. «Disons que chacun campe sur ses positions», résume un des participants.

À moins de huit mois de la présidentielle, cinq candidats (Michel Barnier, Xavier Bertrand, Éric Ciotti, Philippe Juvin et Valérie Pécresse) se sont dits prêts à porter les couleurs de la droite et du centre en 2022 mais le parti LR n’a pas encore défini les modalités d’un départage pour désigner son champion. Deux options sont sur la table, une primaire ouverte aux militants et aux sympathisants, ou une primaire fermée, réservée aux militants, sous la forme d’un congrès.

En sortant de la

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous