Paul Quilès, figure du mitterrandisme, est mort

L’ancien ministre, qui est toujours resté fidèle au président socialiste, est décédé ce vendredi à l’âge de 79 ans.

Beaucoup se souviennent de la photo de la victoire sur laquelle il apparaissait place de la Bastille, le 10 mai 1981, pour faire acclamer François Mitterrand. Paul Quilès avait été son directeur de campagne, redoutablement efficace, choisi pour cette efficacité fidèle. Le 10 mai dernier, fatigué, coiffé d’un élégant chapeau noir, il s’était tout de même rendu sur cette même place sur laquelle avait été célébrée 40 ans plus tôt la victoire de celui qu’il aura servi toute sa vie. Avec les autres témoins de cette époque, venus encore nombreux, de Pierre Joxe à Lionel Jospin, Jean Glavany et beaucoup d’autres, Paul Quilès défendait toujours avec la même ardeur et avec conviction la mémoire de François Mitterrand. Sans aucune réserve. Il est décédé ce vendredi à Paris, à l’âge de 79 ans, a annoncé sa fille à l’AFP.

Né en janvier 1942 à Saint-Denis-du-Sig en Algérie d’un père officier et d’une mère institutrice, Paul Quilès est passé par Polytechnique et a exercé quinze ans comme ingénieur avant

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous