Éric Zemmour accélère en vue de la présidentielle

DÉCRYPTAGE – L’essayiste, qui publie «La France n’a pas dit son dernier mot» (Rubempré), entame une suite de conférences aux allures de campagne électorale.

Il fend la foule sous les ovations. Salue son public de grands gestes de la main. Alors que fusent dans le public des «Zemmour président». Mais non, ceci n’est pas un meeting politique. Rien à voir avec quelque campagne présidentielle que ce soit, jurent les organisateurs. Si Éric Zemmour est venu ce week-end en Provence, c’est pour dédicacer son dernier livre tout juste publié: La France n’a pas dit son dernier mot (Rubempré).

À Toulon, le patron du festival Les entretiens d’été, Jérôme Levy, qui, le premier, accueille l’essayiste, anone comme pour mieux s’en persuader: «Je vous le dis, je le redis, ce soir est une rencontre littéraire dans le cadre d’un festival littéraire!» Sur scène, l’auteur botte en touche avec un sourire entendu: «Je suis candidat… au débat.» Les 800 spectateurs qui ont déboursé 20 euros pour être face à lui ont compris. Les 1200 qui suivront le lendemain à Nice, aussi. Leur champion est bel et bien déterminé à y aller.

Depuis le début de l’été, Éric Zemmour a fait

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous