Édouard Philippe et 36 maires s’engagent pour l’écologie autour du «serment de Fontainebleau»

TRIBUNE – L’ancien premier ministre et maire du Havre estime que «les collectivités locales jouent un rôle essentiel dans la préservation de la nature». «Maires de France, unissons-nous pour sauver la biodiversité et notre planète!», proclament les signataires du texte.

Édouard Philippe s’engage pour l’écologie. Une thématique sur laquelle il admet souvent avoir été sensibilisé plus tardivement que d’autres. Aujourd’hui, rien de mieux – estime-t-il – que les collectivités locales pour changer les choses. Une conviction qu’il développe longuement dans son dernier livre, Impressions et lignes claires (JC Lattès) et qu’il réitère à l’occasion du «serment de Fontainebleau», le texte qu’il cosigne ce mercredi avec 36 maires.

Après un été marqué par les catastrophes naturelles, la tribune fait écho à l’ouverture du Congrès mondial de l’Union internationale de la Conservation de la Nature (UICN), vendredi prochain à Marseille. Le président de la République s’y rendra.

«Les collectivités locales jouent un rôle essentiel dans la préservation de la nature en France et dans le monde. Pourtant, jusqu’à présent, leur rôle était insuffisamment reconnu», écrit Édouard Philippe et les édiles signataires. Dont Delphine Bürkli, la maire du 9e arrondissement de Paris à l’origine

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous