«Macron prend le risque de cliver»

ENTRETIEN – Le président de l’institut Elabe, Bernard Sananès, analyse la stratégie de Macron face à la crise sanitaire.

Bernard Sananès est le président de l’institut Elabe.

LE FIGARO. – Le président de la République est monté au créneau avec gravité face à la crise sanitaire. Pourquoi cette tonalité aujourd’hui?

Bernard SANANÈS. – Emmanuel Macron veut montrer qu’il n’existe pas d’alternatives, ni sur un plan sanitaire ni sur un plan politique. Si l’on décortique sa stratégie en trois points, il y a d’abord une priorité claire: réussir à diminuer le nombre de réticents à la vaccination, pour atteindre, dans les prochaines semaines, 80 % de vaccinés. Deuxièmement, espérer qu’une forme de radicalisation des antipasses, comme ce fut le cas avec les «gilets jaunes», finisse par détourner ceux qui pourraient en être sympathisants.

Troisièmement, éviter que le mouvement de contestation ne prenne de l’ampleur en étant nourri par d’autres colères, comme on l’a vu hier avec la décision de l’exécutif sur le contrôle technique des deux roues. Sans doute aussi a-t-il un peu d’inquiétude quant à la question de la hausse

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous