Guillaume Lacroix, la passion de la cuisine et des bons produits en héritage

LES POLITIQUES AUX FOURNEAUX (8/8) – Le président du Parti radical de gauche passe, dès qu’il le peut, derrière les fourneaux où il se fait un devoir de régaler sa famille et ses amis. Une passion que lui a communiquée sa grand-mère, originaire de la Bresse.

C’est une passion française à laquelle les politiques ne peuvent pas échapper. Ministres, maires, parlementaires… Chaque jour, ils nous livrent leur recette de cuisine préférée, inspirée de leurs attaches locales ou familiales. Une histoire de terroir, d’amis et de plaisirs partagés, loin des grands restaurants parisiens.

Les gourmets ne sont pas forcément de grands cuisiniers. C’est même assez peu fréquent. Guillaume Lacroix, 45 ans, réunit pourtant les deux qualités. Non seulement le chef de file des Radicaux de gauche (PRG) apprécie la bonne chère, mais, en plus, il se met aux fourneaux dès que son agenda le lui permet. Dans la famille Lacroix, c’est même lui qui est en cuisine, au plus grand bonheur de sa femme et de ses deux jeunes enfants.

Il faut dire que, la cuisine, il l’a reçue en héritage. Comme souvent, le goût et la pratique lui sont venus d’une de ses grands-mères. «C’est elle qui m’a initié. Je n’ai pas honte de le dire, je ne cuisine pas mal du tout. Mais j’ai été à bonne

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous