Emmanuel Macron s’adresse aux jeunes non-vaccinés

Face aux inquiétudes, le président de la République a lancé une opération de questions-réponses sur les réseaux sociaux.

Des vacances «studieuses». Quelques jours après son arrivée au Fort de Brégançon (Var), Emmanuel Macron a posté une vidéo ce lundi matin sur TikTok et Instagram, deux réseaux sociaux largement utilisés par les jeunes. Face à une reprise de l’épidémie qui gagne d’abord les populations non-vaccinées, dont une partie de la jeunesse, et aux nouvelles manifestations anti-passe de ce week-end, le chef de l’État a voulu envoyer un message clair: «Je sais que beaucoup d’entre vous s’interrogent encore, ont peur. Beaucoup entendent de fausses informations, de fausses rumeurs…Parfois n’importe quoi.» Dans son intervention, le président de la République apparaît en tee-shirt noir et se filme lui-même. Façon de casser les codes d’une communication traditionnelle et de s’adresser à une partie de la population via un canal particulier.

Avec des cortèges de plus en plus remplis – 110 000 manifestants il y a deux semaines, 161 000 le 24 juillet, 205 000 samedi 31 – le chef de l’État regarde attentivement cette mobilisation. D’autant que les chiffres de participation grossissent… en pleine période de vacances. À quelques jours de l’examen du texte de loi devant le Conseil constitutionnel ce vendredi 5 août et de sa possible application prévue dès le 9 août prochain, Emmanuel Macron veut prendre le temps de s’adresser directement aux jeunes, premiers concernés par les nouvelles mesures. «J’ai décidé de répondre directement à vos questions. Allez-y. Posez-les moi. J’essayerai d’être le plus direct et le plus clair possible», lance le président de la République. Les réponses du chef de l’État devraient être postées régulièrement tout au long de la semaine.

Au total, près de 42,6 millions de personnes ont au moins reçu une dose de vaccins. Parmi eux, 35,5 millions ont un schéma vaccinal complet. Depuis le tour de vis d’Emmanuel Macron le 12 juillet dernier, annonçant l’obligation vaccinale pour certaines professions et l’élargissement du passe sanitaire aux lieux culturels, cafés et restaurants, bon nombre de Français non-vaccinés se sont rués vers les créneaux disponibles. Car le gouvernement a un objectif: avoir 50 millions de primo-vaccinés fin août. Et éviter que l’épidémie recommence à circuler à travers les jeunes, surtout avec un variant Delta dont la très forte contagiosité est crainte par l’exécutif.