le débat sur la vaccination obligatoire prospère

Conscients des limites du passe sanitaire, des députés de la majorité veulent aller plus loin.

Le passe sanitaire définitivement adopté par le Parlement, les élus ont débuté leurs congés d’été. Tout en gardant un œil sur les chiffres de la crise sanitaire qui s’emballent. Le passe sanitaire suffira-t-il à affronter la quatrième vague? Tous n’en sont pas convaincus. La position du PS, qui plaide pour la vaccination obligatoire de l’ensemble des Français, fait son chemin. Une idée déjà soutenue par François Bayrou, le président du MoDem. «Est-ce que le Parlement est mûr pour aller vers ça? Je le pense», abonde le député LREM du Val-de-Marne, Frédéric Descrozaille. «Surtout si la quatrième vague n’est pas vaincue», insiste l’élu qui peste contre la lourdeur du texte encadrant le passe sanitaire qui «rentre dans un niveau de détail délirant». Ce fameux passe, «il est odieux et n’a pas vocation à durer», argue l’élu qui le juge toutefois «nécessaire pour accompagner la campagne de vaccination».

Même état d’esprit chez Marie Lebec, première vice-présidente du groupe LREM à l’Assemblée:

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous