Le comité interministériel de la laïcité sur les rails

Le premier ministre installe jeudi cette nouvelle structure qui supplante l’Observatoire de la laïcité, dissous le mois dernier.

Alors que le projet de loi confortant le respect des principes de la République – dite «loi contre le séparatisme» – doit être définitivement adopté le 22 juillet à l’Assemblée nationale, l’exécutif installe jeudi matin le comité interministériel de la laïcité, sous l’autorité du premier ministre. Cette nouvelle structure, née de la dissolution controversée de l’Observatoire de la laïcité le mois dernier, doit doter les pouvoirs publics de nouveaux outils et permettre la mise en œuvre des mesures de la loi contre le séparatisme, voulue par Emmanuel Macron. Jean Castex et septs membres du gouvernement – dont Marlène Schiappa (Citoyenneté), Jean-Michel Blanquer (Éducation nationale), Amélie de Montchalin (Fonction publique) et Olivier Véran (Santé) doivent valider un plan d’action de dix-sept mesures réaffirmant le principe de laïcité dans tous les services publics à travers notamment un meilleur suivi ainsi qu’un nouveau dispositif de formation.

«Au-delà des discours forts de Mulhouse ou

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous