Face au variant Delta, l’exécutif sur une ligne de crête

RÉCIT – Le projet de loi visant à accélérer la vaccination est examiné au Parlement alors que de nouvelles restrictions sont à l’étude pour lutter contre la quatrième vague.

Le passe sanitaire à l’épreuve de l’examen parlementaire. Le projet de loi du gouvernement mettant en place l’obligation de vaccination pour certaines professions, le renforcement de l’isolement obligatoire en cas de contamination et l’accès à certains lieux accueillant du public conditionné à la vaccination, à l’immunité ou à un test négatif est débattu depuis mardi à l’Assemblée nationale, en commission des lois puis en séance publique. L’exécutif vise une adoption d’ici à la fin de la semaine, soit avant la pause parlementaire estivale, pour une entrée en vigueur du passe sanitaire le plus rapidement possible. Car le temps presse. La quatrième vague de l’épidémie du variant Delta déferle sur le pays. Lundi, 18.000 cas ont été recensés, soit une hausse des contaminations de 150 % en une semaine. «Nous n’avons jamais connu cela», s’est alarmé Olivier Véran, ministre de la Santé, devant les députés.

«Nous devons impérativement mettre en place le passe sanitaire pour éviter de devoir prendre

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous