mercredi, août 10, 2022
25.3 C
Nantes

vote postal, par internet… La majorité cherche des pistes

Pour lutter contre la «société de l’abstention», la majorité réfléchit, depuis le début du quinquennat, à de larges mesures.

Comment reconduire aux urnes les Français qui s’en sont éloignés? À court terme, le gouvernement prépare une campagne de communication pour appeler les électeurs à participer à l’élection présidentielle d’avril. Mais la majorité réfléchit, depuis le début du quinquennat, à de plus larges mesures anti-abstention, du vote par internet au mode de scrutin proportionnel, en passant par le vote par correspondance. En lutte contre «une société de l’abstention» , Emmanuel Macron a appelé début janvier à «innover» dans les «pratiques», dans son entretien au Parisien, mais il a écarté le vote obligatoire. Si aucun haut gradé de la macronie n’avance de remède miracle, plusieurs voix appellent à une «modernisation» rapide des opérations de vote, voire à une large réforme des institutions lors d’un éventuel second quinquennat.

À l’approche du scrutin, les députés MoDem ont décidé de verser au débat plusieurs de leurs idées fixes. Parmi elles, le développement de la «participation citoyenne», l’introduction…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici